Les cépages

Une sélection minutieuse pour s'adapter au mieux à la diversité du terroir

Les cépages champenois ont chacun leurs caractéristiques propres, qui s’expriment différemment selon le terroir

Des grappes traitées avec le plus grand soin

Trait d'union entre un terroir et une méthode d'élaboration ancestrale

Le Champagne est un vin d’assemblage. Plusieurs cépages peuvent donc entrer dans sa composition, apportant chacun leur trait de caractère, leur patte. 

Les trois cépages les plus utilisés dans l’appellation sont le chardonnay, le pinot noir et le meunier.

À la fin du XIXème siècle, le vignoble champenois est encore planté d’une multitude de cépages différents. C’est à cette époque qu’une volonté collective d’amélioration de la qualité des vins de Champagne voit le jour : elle passe notamment par un travail de sélection au niveau des cépages, pour ne retenir que les plants les plus qualitatifs. 

Trois cépages principaux sont donc choisis. Ils présentent un merveilleux équilibre entre le sucre et l’acidité, idéal pour l’effervescence, une richesse et une subtilité de goût, ainsi qu’une bonne capacité à la prise de mousse.

« Nos variétés de raisins sont sélectionnées avec soin, afin de répondre aux évolutions climatiques et aux attentes gustatives de l'appellation Champagne »

 Les cépages champenois : trois cépages principaux  Les cépages champenois : trois cépages principaux

Les trois cépages principaux

Le pinot noir

Le pinot noir représente 38% du vignoble champenois. Il est le cépage dominant de la Montagne de Reims et de la Côte des Bar. C’est un cépage précoce, c’est-à-dire qu’il mûrit rapidement. Il apprécie les terrains calcaires et frais. 
Il apporte aux vins de Champagne du corps, de la puissance, de la structure.
Les vins qui en sont issus se distinguent par des arômes de fruits rouges et de fleurs (rose, violette).

Les trois cépages principaux

Le chardonnay

Le chardonnay représente 31% du vignoble. C’est le cépage roi de la Côte des Blancs. C’est un cépage vigoureux et précoce, qui convient particulièrement aux terroirs reposant sur de la craie affleurante, comme ceux de la Côte des Blancs. Il apporte au Champagne une grande fraîcheur.
Les vins à base de chardonnay se caractérisent par des arômes délicats, des notes florales, d’agrumes, parfois minérales. C’est un cépage idéal pour le vieillissement des vins.

Les trois cépages principaux

Le meunier 

Le meunier représente 31% du raisin cultivé en Champagne. Ce cépage vigoureux est moins victime du gel que les deux autres, en raison d’une ouverture plus tardive de ses bourgeons. Il convient donc aux terroirs plus argileux, comme ceux de la Vallée de la Marne, et à des conditions climatiques plus rudes. Son nom provient de la couleur blanchâtre de la face inférieure de ses jeunes feuilles et de ses bourgeons, qui évoque la blancheur de la farine.
Il apporte aux vins de Champagne de la rondeur. 
Il donne des vins souples et fruités qui évoluent un peu plus rapidement dans le temps, caractérisés par des arômes de fruits jaunes.

raisins noirs

Culture Champagne

Des raisins noirs… Pour des vins de Champagne blancs ?

Les Champagnes sont majoritairement blancs… Pourtant, sur les trois cépages principaux à partir desquels ils sont élaborés, un seul est blanc. Rien d’étonnant à cela : même quand sa peau est noire, le jus du raisin champenois est lui toujours blanc. C’est en laissant macérer la peau des raisins noirs dans le jus que ce dernier va se colorer. 

... Et les Champagnes rosés ?

Les Champagnes rosés sont élaborés à partir des mêmes cépages que les Champagnes blancs. Leur couleur provient, au choix, de l’une des deux méthodes suivantes : les Champagnes rosés dits “de macération” sont obtenus en laissant macérer quelques heures les moûts avec la peau des raisins qui vont colorer les jus. Les Champagnes rosés “d’assemblage” sont, quant à eux, élaborés à partir d’un vin blanc clair (avant prise de mousse donc) que l’on assemble avec un vin rouge champenois non effervescent. 

L'élaboration du Champagne

Des règles rigoureusement définies pour une garantie d'excellence

Pour s’assurer de la préservation du paysage champenois, mais aussi et surtout pour garantir la qualité des vins de Champagne, la plantation de la vigne est soumise à une réglementation stricte.

L’arrachage et la “replantation” (ou plantation nouvelle) doivent faire l’objet d’une déclaration, et les plants nouvellement plantés ne pourront produire des raisins en appellation Champagne qu’à partir de la troisième feuille, soit deux ans après la plantation. 

Le vignoble

Découvrez le vignoble champenois

Réparti sur différentes sous-régions viticoles, le vignoble champenois est riche de sa diversité de paysages.

Le vignoble champenois