Bouteilles en cave

La bouteille de Champagne

Des bouteilles pour tous les moments et toutes les occasions

On retrouve une grande diversité de formats de bouteilles en Champagne. Des bouteilles pour toutes les occasions, des plus intimistes aux plus festives. La “demie” facilement transportable pour un pique-nique. La “bouteille”, idéale pour un repas entre amis ou à Noël. Le “magnum”, pour offrir ou fêter une occasion spéciale. 

Les Champenois ont aussi décliné des flacons plus gros, allant même jusqu'au gigantisme, réservés à des moments d'exception.

La taille du flacon a aussi une influence sur la manière dont va se développer le vin à l’intérieur : un magnum par exemple offre au vin un meilleur potentiel de vieillissement qu’une bouteille.

« Le magnum est parfait pour deux gentlemen, surtout si l’un d’entre eux ne boit pas »

Winston Churchill

Certains de ces flacons, immenses, pèsent aussi très lourd ! À titre d’exemple, le salomon équivaut à 24 bouteilles : il contient donc 18 litres, pèse 43 kilos et mesure 85 cm x 23 cm. Le primat, lui, équivaut à 36 bouteilles : il contient 27 litres, mesure 100 cm x 26 cm pour 65 kilos et… Mieux vaut pouvoir s’y mettre à plusieurs pour pouvoir le transporter !

Un objet mythique mais aussi fonctionnel !

La bouteille de Champagne est bien plus qu’un contenant destiné à recevoir le vin.

Autrefois, la fermentation avait lieu dans des tonneaux. Mais à cause du froid, cette fermentation avait tendance à s’arrêter assez vite. Au printemps, elle reprenait, générant du gaz qui faisait “bouillonner” le vin, pouvait s’échapper des tonneaux. Les vins étaient alors plus ou moins effervescents. 

À la fin du XVIIème siècle, les Champenois cherchent une manière de conserver et transporter leurs vins : ils les mettent alors en bouteilles. Immédiatement, ils constatent une nette augmentation de l’effervescence, qui se retrouve jusque dans le verre. C'est un succès immédiat. 

Image
Différentes tailles de bouteilles
Tirage en Champagne

Culture Champagne

Pas de Champagne sans bouteille de Champagne ! 

La bouteille est un véritable outil de travail. Elle fait partie intégrante du procédé d’élaboration du Champagne : la fameuse Méthode Champenoise, perfectionnée au fil des siècles. Le jus obtenu des raisins dans les pressoirs, puis placé en cuves, est ensuite tiré en bouteilles : c’est à ce moment qu’il devient effervescent. On appelle cela la prise de mousse. C’est donc véritablement là que la magie opère, et que le vin devient Champagne !

L'élaboration du Champagne

Pourtant, au XVIIIème siècle, la maîtrise de l’effervescence  est encore très aléatoire : de nombreuses bouteilles cassent, entraînant d’importantes pertes… On en vient à croire que ce vin est le vin du diable ! Petit à petit, on comprend que c’est la pression trop forte dans la bouteille qui cause la casse... Il faut alors créer des bouteilles en verre plus épais, capables de résister à ces fortes pressions. Aujourd’hui, une bouteille de Champagne est conçue pour résister à une pression de 20 bars, soit 3 fois plus que celle du Champagne lui-même. 

Le système de bouchage, lui aussi, évolue au cours du temps : les broquelets de bois, d’abord utilisés pour fermer les bouteilles, sont progressivement remplacés par des bouchons de liège, évitant ainsi les pertes de pression ou de vin.