Pressoir en champagne

Les lieux où le Champagne prend vie

De la vigne au pressoir, découvrez les lieux dans lesquels le Champagne s'incarne

Du grain de raisin au Champagne, de longs mois s'écoulent marqués par plusieurs étapes clés. Elles s'incarnent dans différents lieux : découvrez-les !

Là où tout commence

La vigne

À travers le vignoble champenois, les élégantes courbes des coteaux se dressent, traversées de rivières et recouvertes de pieds de vigne soigneusement alignés.

Pourtant, la vigne est une liane sauvage. Si elle n’est pas taillée et entretenue, elle développera des feuilles et des sarments en abondance, mais peu de fruits. C’est pourquoi tout au long de l’année, le vigneron va la tailler, la soigner, la dorloter, mais aussi la protéger contre les aléas climatiques et les maladies, dans l’espoir d’en recueillir des raisins abondants, beaux et sains et ainsi permettre au terroir champenois de révéler ce qu’il a de meilleur à offrir.

Un climat particulier, qui mène la vie dure à la vigne champenoise

Le vignoble champenois bénéficie d’une double influence climatique, à la fois continentale et océanique. Un climat particulier, qui apporte beaucoup de bienfaits à la vigne, mais qui nécessite également pour les vignerons de s’adapter en permanence. Gel, orage, pluie… Nombreux sont les aléas climatiques qui viennent perturber la vigne et menacer la production. 

en images

La vigne

Tirage en Champagne
Tirage en Champagne
Tirage en Champagne
Vigne en Champagne
1
4

Du raisin au jus

Le pressoir 

Aussitôt après la vendange, les raisins sont emmenés au centre de pressurage, où ils seront déposés dans un pressoir. 

Jusqu’à la fin des années 1980, la Champagne n’utilisait que des pressoirs traditionnels verticaux pilotés manuellement. Ils représentent encore aujourd’hui 20 % du parc, mais la mécanisation a favorisé le déploiement de nouveaux pressoirs, horizontaux, pilotés par des consoles automatiques. 

Répartis aux quatre coins du vignoble, les centres de pressurage évoluent et peuvent aujourd’hui être semi-enterrés, pour réduire l’impact visuel sur le paysage.

La capacité des pressoirs peut aller, selon les exploitations, de 2 000 kg de raisins entiers, à pas moins de 12 000 kilos ! 

Dans les pressoirs aussi, ne rien laisser au hasard

Comme pour toutes les étapes qui entrent dans l’élaboration du Champagne, le pressurage est réglementé par le cahier des charges de l’appellation Champagne. C’est d’autant plus essentiel que les Champenois ont une particularité : ils élaborent un vin blanc, à partir de cépages majoritairement noirs (pinot noir et meunier ont la peau noire ; seul le chardonnay est blanc). 
Pour que cela soit possible, il faut empêcher les jus de macérer au contact des peaux.  

en images

Le pressoir

Pressoir en Champagne
Pressoir en Champagne
Pressoir en Champagne
Pressoir en Champagne
1
4

Du jus de raisin au vin

Les cuveries champenoises

Une fois pressé, le jus de raisin va devenir un vin à proprement parler, au sein d’un autre lieu emblématique de la Champagne : la cuverie. C’est ici que va se jouer la fermentation alcoolique : sous l’action de levures, les sucres du jus y seront transformés en alcool et en gaz carbonique. C’est aussi là que le vin va, tout doucement, commencer à développer certains arômes. 

Cette fermentation alcoolique peut se faire sous-bois, dans des fûts ou dans des foudres (sortes de gigantesques tonneaux de bois). Le plus souvent elle aura lieu dans des cuves en acier inoxydable, qui peuvent être thermorégulées. Ces cuveries peuvent être de différentes tailles, selon la superficie des exploitations. Pour autant, les grandes cuves qu’on y trouve demeurent toujours impressionnantes. Lors d’un passage prochain en Champagne, prenez le temps de vous y rendre !

« C'est ici que commence la transformation des raisins bruts en grand vin de Champagne »

en images

La cuverie

Cuverie Champagne
Cuverie Champagne
Cuverie Champagne
Cuverie Champagne
1
4

Quand le vin devient Champagne...

De la cuverie à la bouteille

Le vin poursuit son épopée à travers un nouveau lieu. Il quitte les cuves pour rejoindre les bouteilles, là où il deviendra effervescent : c’est le moment de la “prise de mousse”. 

La mise en bouteille, ou “tirage” se fait à l’aide de tireuses, sur des chaînes de tirage qui vont être plus ou moins longues et plus ou moins automatisées.

Le tirage est très réglementé : légalement, il ne peut avoir lieu avant le 1er janvier qui suit la vendange.

en images

Le tirage

Tirage en Champagne
Tirage
Tirage en Champagne
Tirage en Champagne
1
4
bouteilles

Culture Champagne

La bouteille de Champagne, bien plus qu’un simple contenant

La bouteille de Champagne répond à un cahier des charges très strict, et fait partie intégrante du procédé d’élaboration du Champagne. Elle ne peut être qu’en verre, et doit pouvoir résister à une très forte pression puisque c’est en son sein que se fera la prise de mousse.

La bouteille de Champagne 

La fin du premier voyage

Les caves champenoises

Nul ne saurait dire combien de kilomètres de caves fourmillent sous la surface des terres champenoises. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir tenté de mesurer ! Au moment du dépôt de la candidature auprès de l’UNESCO, visant à faire reconnaître les Coteaux, Maisons et Caves de Champagne au patrimoine mondial, ce travail avait été entrepris… Mais devant la complexité et l’ampleur de la tâche, il a dû être abandonné. Les caves champenoises conservent ainsi tout leur mystère. 

Endormies dans leurs entrailles, les bouteilles de Champagne y développent petit à petit leurs subtilités et leurs arômes, couchées et empilées “sur lattes”, parfois à perte de vue. 

À l’abri de la lumière, les bouteilles vont demeurer là pour une longue période, dont la durée dépendra du Champagne que l’on souhaite élaborer. Elles connaîtront ici une deuxième fermentation, ou “prise de mousse”, avant d’entrer dans leur cycle de maturation en tant que tel. 

Certaines caves sont emblématiques de la Champagne : c’est le cas des crayères, ces caves creusées à même la craie, qui sont d’ailleurs inscrites au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 2015. 

Véritables cathédrales de craie souterraines, ces kilomètres de galeries sont à la fois sublimes et fascinants. À découvrir absolument, pour une expérience immersive, captivante et mystérieuse… Presque mystique !

en images

Les caves

Cave de Champagne
Cave de Champagne
Cave de Champagne
Cave de Champagne
1
4
Cave et bouteilles

Culture Champagne

Il ne fait pas un peu frais, ici ?

Pour vieillir de manière optimale, les vins ont besoin d’une température constante et peu élevée. Grâce à leur température avoisinant toujours les 12°C, les caves champenoises leur offrent un cocon idéal.
La réglementation impose aux bouteilles un séjour en cave de 15 mois et de 3 ans pour les millésimés, à compter de la date de tirage en bouteille. Mais la plupart du temps, elles y demeureront quelques années de plus, prenant ainsi tout le temps qu’il faut pour développer leur caractère.

N’est pas Champagne qui veut !

C’est à travers ces multiples lieux que le Champagne devient Champagne. Le respect de toutes ces étapes, qui s’incarnent dans ces endroits mythiques, fait qu’il ne peut être imité en dehors des terres qui sont les siennes.

Ce procédé d’élaboration et les lieux dans lesquels il se façonne font partie des éléments protégés dans le cadre de l’Appellation Champagne.

Découvrir l'appellation